Albane et le dépanneur PC

29 Eylül 2020 0 Yazar: sexhikayeleri

Albane et le dépanneur PCAlbane est une jeune fille de tout juste 18 ans.Elle a un gros problème d’ordinateur et fait appel à un dépanneur informatique. Arrivé chez elle, elle l’accueil dans une tenue très sexy avec un grand sourire. Elle est plutôt agréablement surprise de voir un beau black devant elle.Albane l’emmène vers le PC en lui exposant son problème. Mais le black ne l’écoute que d’une oreille distraite plus intéressé par l’anatomie de la jeune fille que par ce qu’il est venu faire. Surtout que son décolleté plongeant présage de seins pulpeux à croquer.Paul a beaucoup de mal à se concentrer. Dans le salon, où se trouve le PC, elle lui présente sa maman. Sur le coup, il est déçu de ne pas être seul avec la jeune fille. Mais qu’importe, il rebondit sur la situation et redevient très pro en lui donnant sa carte pour se faire de la pub. Il se dit :« Putain la mère est aussi bonne que la fille. Les chats ne font pas des chiens et j’cracherais pas dessus non plus. Elle a des seins magnifiques, comme je les aime. J’aimerais bien m’en occupé et les avoir en main. Les malaxer et agacer se tétons pour la faire couiner comme une bonne petite salope. Wahoo !!! Paul!Arrête de divaguer et reprends tes esprits ! T’es là pour bosser.»La jeune Albane ne peux s’empêcher, elle aussi de regarder ce réparateur plein de charisme et qui pourrait être son père. Elle est attirée par ce black comme hypnotisée. Pourtant, elle vient juste de le rencontrer. Sa maman les quitte et il se retrouve seul avec la jeune fille. Paul prend les choses en mains et se concentre sur le PC. Albane se tient à ses côtés et lui offre une vue imprenable sur son anatomie.Paul essaye de se focaliser sur le problème du PC et dit :« Bon alors ! Qu’est-ce-qu’il a dans le ventre cet ordinateur ? »En fouinant dans les registres, il tombe sur des photos d’Albane. « Huum ça va pas m’aider ! » Se dit-il en tombant sur des photos d’elle à la plage.Albane est troublée mais reste stoïque. Elle sent des fourmillements dans le bas de son ventre quand le black ouvre d’autre fichiers où on peut la voir en tenue d’Eve. Elle adore le naturisme et s’exhiber sur la plage aux regards concupiscent des mâles de passage. Elle est, pour le moment, obnubilé par les mains du dépanneur. Des pensées coquines lui traverse l’esprit :« Ha ! Si elles pouvaient se balader sur mon corps, me caressant doucement le ventre, mes seins. »Son imagination est si fertile qu’elle commence à mouiller. Elle sursaute presque quand Paul lui dit :« Voilà, c’est terminé. Se n’était pas grand-chose. »Tout en disant ça, il en profite, prétextant une vérification, pour retourner sur certain fichiers où la belle est nue.« Bon et bien tout est parfait mademoi…. ! »Paul se retourne et voit Albane, les yeux fermés, le rouge aux joues, entrain de se caresser doucement par dessus sa robe. « Elle est bonne la petite salope. J’me la ferais bien ! J’vais discrètement faire une vidéo avec mon smartphone» Se dit-il.Elle sursaute en voyant le black la regarder avec envie.« Alors mademoiselle, vous fantasmez sur les black ? »Très gênée, elle bafouille :« Euh, mais mais heu non qu’allez-vous imaginer ? »Paul sourit devant son désarroi.Un ange passe et il lui dit :« En êtes-vous certaine ? J’ai fait une petite vidéo de vous entrain de vous caresser. Vous voulez la voir ? »« Mais ça va pas, vous êtes un gros sadique, sortez d’ici où je crie ! »« Ok, allez-y. Donnez de la voix. Comme ça, si ta mère se pointe, je pourrais lui montrer la vidéo. J’voudrais bien voir la tête de votre chére petite maman en découvrant leur petite fille chérie à moitié nue en train de se caresser devant le réparateur. »« Espèce de salaud ! Bon que voulez-vous ? Que j’vous montre mes seins ? C’estça ? Espèce de pervers ! »Paul rigole de la voir s’insurger ainsi déjà certain de son emprise sur elle. Il se met à la tutoyer en lui répondant :« Non, petite sotte ! Tes seins et bien d’autre choses, je les ai déjà vu sur ton PC. Non ; tu vas obéir à toutes mes exigences ! Tu vas devenir ma petite poupée blanche soumise. Ma petite salope à moi ! »« Non mais ça ne va pas !!! Dans vos rêve ! Vous êtes complètement taré ! »« Bon ! Ma patience à des limites. Le deal est simple. Soit tu es ma soumise ; soit je montre tout à ta maman ! »Albane réfléchie à toute vitesse. Tout se bouscule dans sa tête. Et ce black qui reste planté là devant elle, la faisant chanter. « Mais que vais-je faire, je suis dans la merde. J’ai fantasmé sur un gros pervers, c’est tout moi ça ! Je vais pas devenir une pute pour lui faire plaisir ! Mais d’un autre côté, je n’ai pas le choix. Soit, je dis au revoir à ma réputation, soit je fais deux ou trois trucs pour ce pervers totalement obsédé, et on arrête là ! » Se dit-elle.« Bon elle vient cette réponse ou quoi ? »En le regardant dans les yeux, cette foi-ci arrogante, elle lui répond :« De toute façon, j’ai pas le choix ! Psst ! »« En effet t’as pas le choix ! Si je t’ordonne quelque chose, tu obéis, sinon tu es punie ! ».« Vous êtes un grand malade ?! »« Ne manque pas de respect salope ! Tu m’appele « Monsieur Paul » d’abord ! T’as compris pétasse ? »Albane rigole devant cette situation incongrue. Déjà qu’à l’école c’était compliqué entre le Directeur, Jean et sa mère et voilà que maintenant elle se trouvait à nouveau dans une impasse avec ce gros taré. Décidément, elle avait le don d’attirer ces pervers. Mais elle lui répond rebelle :«  C’est bien c’que j’dis, tu va pas bien… ! »Paul lui donne une baffe qui la séche en lui disant :« Tu me vouvoie ! Tu me respecte ! Et tu m’appelle Monsieur Paul ! C’est compris salope ? »Albane, cette foi reste scotchée et répond en rougissant d’humiliation et en ravalant sa fierté :« Bien bien….Monsieur Paul. Mais vous ne dites rien à ma maman et à son copain Christophe. Jurez le moi ! »Fier de son emprise sur la jeune fille, il lui répond :« Je n’ai rien à jurer pauvre idiote ! Il n’en tient qu’à toi ! Soit soumise et docile, sinon… rappelle-toi que j’ai leurs coordonnées téléphoniques et e.mail. Il est très facile d’envoyer un message de nos jours ! »« Oui Monsieur Paul. Je ferais ce que vous voudrez. » Dit la belle en baisant honteusement la tête.Ce qui l’énerve le plus, c’est que cette situation l’excite énormément. Elle est dans les mains d’un pervers psychopathe et elle sent qu’elle mouille.« Bon, j’ai pas le temps de m’occuper de toi maintenant. J’ai du taf. Mais demain je vais revenir. J’inspecterais ton corps et ferais l’inventaire de ta garde-robe. J’en profiterais pour te faire essayer quelques jouets et ustensiles. »« Je heu oui … Monsieur Paul. »Le black repart laissant Albane seule à ses pensées perverses.La nuit pour Albane est agitée. Elle se dit que demain l’autre pervers peut débarquer à tout moment. Elle se demande bien ce qu’il va lui demander. Au pire, il se contentera peut-être d’une petite gâterie et on n’en parle plus ! Se-dit-elle. Elle décide de prendre une douche pour apaiser ses inquiétudes.Le lendemain, comme promis, Paul se pointe chez Albane. Il la surprend sous la douche et en profite pour faire des photos et des vidéos pour compléter son dossier.Quand Albane sort de la douche, elle se sèche et se rend nue dans sa chambre.Elle est plus détendue et se dit que vu l’heure matinale, son black pervers ne viendra que dans l’après-midi. Elle sursaute en voyant Paul fouiller dans sa lingerie et s’exclame, ne pensant même pas à sa nudité :« Mais ! Que faites-vous là à fouiller dans ma lingerie ? »Paul la détail des pied à la tête et à se moment, elle réagit qu’elle est entiérement nue et tente de cacher ce qu’elle balıkesir escort peut de son intimité. Sa gêne le fait sourire, mais d’un ton qui se veut autoritaire, il lui dit :« Monsieur Paul ! Tu commences tes phrases par…Monsieur Paul salope ! Et une soumise qui se respecte donne le bonjour à son Maître ! Je te rappelle que je fais de toi ce qui me chante ! »« Oui pardon Monsieur Paul. Bonjour Monsieur Paul. » Répond-elle d’une fausse condescendance.« C’est mieux ! Mais tu as l’air de prendre cela à la rigolade… approche ! »Avec un dernier sursaut d’orgueil elle lui répond :« Non mais, je ne suis pas votre chose ! »Paul l’att**** par le bras et la couche sur ses genoux en lui disant :« Bon, puisque tu n’a rien compris, tu vas avoir le droit à une bonne fessée. C’est comme ça qu’on traîte les salles gamines ! »Il commence à lui rougir les fesses. Albane crie et gesticule sous les coups. Ses fesses la chauffe. Mais à sa grande honte son corps réagit autrement et elle sent une humidité caractéristique envahir sa chatte.« Alors petite salope ? T’apprécie le moment ? J’vais te dresser comme tu le mérites ! Tu vas aimer que je te donne des fessés, tu vas même en réclamer au fur et à mesure de ton dressage ! »Albane sous cette cuisante fessée, voit bien que le black ne plaisante pas et qu’elle va devoir bon gré, mal gré devenir sa soumise. Elle se dit que si elle est docile et accepte qu’il veut ça durera moins longtemps et sera plus facile vivre. Paul s’arrête enfin de la fesser. Son petit cul est rouge et la chauffe. Le black admire son travail et lui dit en joignant le geste à la parole :« Alors tu aimes petite salope ? Je suis sûre que tu es toute mouillée. »Ses doigts investissent la fente humide de la jeune fille qui pousse sans pouvoir se contenir un gémissement de plaisir.« C’est bien ce que je pensais. Tu es une chaudasse ! T’es toute trempée ! »La honte submerge Albane qui ne sais quoi dire. Paul reprend :«  Bon, mets toi à quatre patte et montre moi ta chatte et ton cul… ! »Comme c’est humiliant pour elle de se mettre à quatre pattes comme un a****l et de monter son anatomie la plus intime à cet inconnu. Mais elle obéit et se met dans cette position si humiliante.Paul tourne autour d’elle un instant puis lui caresse doucement les fesses. Il passe sur son anus offert et descend vers son sexe trempé de cyprine. Il agace son clito tout dur d’excitation et Albane ne peut contenir un gémissement en se cambrant sous la caresse. Paul la complimente :« Comme t’es belle dans cette position Albane. Ta peau est d’une douceur délicieuse. Je vois que tu aimes être traitée de la sorte. Tu dégouline de mouille, petite salope !  : Pour t’habituer à ta position de soumise, je vais te donner quelques règles de base. -1 Il n’y a que moi qui t’autorise à prendre ton plaisir.-2 Tu obéis à tout ce que je te dis, même si cela te dégoûte.-3 Tu fais tout ce que je te demande, même si c’est humiliant et que tu es gênée.-4 Tu m’appartiens. Ton corps m’appartient et donc, je peux te prêter à qui bon me semble. C’est compris Albane ? »« Oui Monsieur Paul. Je ferais ce que bon vous semble. »Il lui caresse de nouveau les fesses, entre ses doigts dans sa chatte à plusieurs reprises et vient lui pincer un téton. Durement pour l’entendre couiner.« T’es vraiment canon petite salope ! J’adore tes petits seins. Ils sont réactifs ! »Paul voit qu’elle prend quand même du plaisir et s’aperçoit que sa rosette s’anime. Sa langue part à la conquette du petit trou d’Albane qui trouve la caresse agréable.« Huuuum c’est bon ça ! Ouii ne vous arrêtez pas ! »Entre deux petits cris de plaisir, Paul sûr de son pouvoir lui dit :« Il est excellent ton petit trou du cul ! Tu dois te faire enculer souvent salope avec un trou du cul pareil !! »Dans un feulement de plaisir elle le lui répond :« Noon je holalal oui . Non je ne haaaaa me fait pas sodomiser souvent Monsieur Paul ! »A ces mots, il sort son gros engin noir bien dur, le pose sur l’anus qui ouvre de grands yeux paniqué.Il est trop gros pour entre là Monsieur Paul ! »Mais Paul commence à pousser et dilate la rodelle sous les cris de la jeune fille. Comme c’est excitant. Il l’enfonce de plus en plus, et lui titille le clito en même temps.La douleur remplace rapidement le plaisir et Albane se déchaîne en lui hurlant :« Monsieur Paul….. comme c’est bon votre grosse queue dans mon cul ! Prenez-moi fort ouiiiii ! Je suis votre petite pute !!! »Paul est aux anges mais veux la soumettre et d’un ton faussement courousé, il lui lance :« Tu comprend décidément rien pauvre petite gourde ! Tu n’a rien à demandé c’est moi seul qui décide de ta jouissance ! »Tout en continuant à l’enculer, il lui claque les fesses durement. Mais rien n’y fait et Albane crie autant de plaisir que de douleur.« Mais c’est qu’elle aime ça en plus ! J’suis tombé sur une vraie salope ! »Il se retire du petit trou et ordonne à Albane en lui tendant fiérment sa queue d’ébène :« Suce-moi putain  à black ! »Elle regarde avec de grand yeux ce sexe énorme qu’elle va devoir engloutir dans sa petite bouche. Paul ne la laisse pas réfléchir et lui enfourne l’engin directement au fond de sa bouche. Elle crois qu’elle va étouffer et sa mâchoire lui fait mal. « Voilà, c’est comme ça qu’on suce une bite, prends-la bien profonde dans ta bouche, et caresse-moi les boules ! »Albane a envie de vomir. Elle a les yeux embués de larmes tant le gros engin force sa bouche. Paul grogne et résiste pour ne pas jouir et faire durer le plaisir.« Oh, mais c’est que t’a de l’expérience petite salope ! Tu me bouffe bien la bite ! Ouii prends-ça !!!! oui c’est booooon ! ». Puis dans un ultime râle, il se met à lui éjaculer dans la bouche.«  Ahhhhh comme c’est bon de remplir de foutre la bouche d’une petite salope blanche ! J’veux qu’t’avales tout et que tu nettoies ma bite ! Je veux plus voir une goutte de sperme, régale-toi ma petite chienne ! »Albane docile nettoie sa hampe souillé de sperme et d’autre sécrétions. Elle lèche consciencieusement sa longue tige, ses couilles et son anus, pour récupérer tout son sperme.Paul l’encourage à mieux faire :« Ah comme tu t’y prend bien petite pute ! Aahhhh, vas-y, lèche-moi bien.. et léche aussi le sperme que tu as laissé tomber par terre ! »« Oui Merci Monsieur Paul. »Alors qu’elle lèche comme une vraie chienne le sperme au sol, Paul se rhabille et prend congé en lui disant :« A demain putain ! »Albane est effondrée. Comment a-t-elle pu en arrivé si bas ? Ce pervers est enfin parti. C’est enfin fini pour aujourd’hui. Elle a pris quand même du plaisir mais n’a pas eu d’orgasme et maintenant son corps réclame son du. Elle trop envie de jouir. Malgré l’interdiction de Paul, elle se doigte et explose dans un orgasme presque douloureux qui la laisse pantelante. Reprenant doucement ses esprits, elle va prendre une douche et décide de se prélasser au soleil de cette après-midi d’été.Bizarrement, elle est détendue. Sa nuit est peuplée de rêve érotiques.. Elle est ramenée à la réalité par son anus qui la brûle de l’énorme pénétration du black. Elle sait que c’est un passage qui va maintenant souvent être utilisé. Elle prend goût à jouer la soumise et c’est avec impatience qu’elle attend le moment où il va à nouveau la solliciter. Le moment où elle va pouvoir encore lui sucer sa grosse queue. Elle est totalement sous contrôle et complètement excité. Elle ose à peine s’avouer qu’elle est devenue sa chose, une vraie salope.De bon matin Paul lui envoie un SMS.« Je te veux prête à midi. Tu te met nue sous une petite robe d’été transparente !  Ne me déçois pas ! »En essayant escort balıkesir la tenue, Albane s’aperçoit qu’on devine parfaitement sa nudité et que le décolleté ne cache presque pas ses seins. Elle rougie à la pensée que tout les hommes vont la mater dans la rue dans une tenue aussi indécente. Paul arrive 10 minutes plus tôt. Il entre et trouve Albane dans la tenue qu’il souhaite.Il est satisfait de sa petite salope soumise et lui dit :« C’est bien viens prendre ma queue dans ta bouche en récompense ! »Elle commence à le sucer, puis elle lui lèche les couilles et le trou du cul avant de revenir sucer la grosse queue black. tout entière dans ma bouche. Albane prend goût à cette situation de soumise. Paul gémit doucement sous la caresse buccale de la jeune fille.« Ah… Comme c’est bon. T’es une bonne suceuse Albane. humm, bonne petite salope ! »Albane lui gobe les couilles, puis je remonte le long de son sexe, et, cette foi, le suce sauvagement, jusqu’à presque s’en étouffer. Sa bite lui défonce la bouche, mais elle aime ça. Tout à coup, Paul lui crie en la tenant par les cheveux :« Haaaaa ! Ouiiiii !!! J’arrive !!!! »Un flot de sperme inonde alors la bouche, d’Albane qui s’empresse de tout avaler, et lèche les gouttes parsemées sur ses couilles.« Merci Monsieur Paul de m’avoir honoré de votre semence. »« Tu es une bonne petite chienne est je vais te récompenser. Ma petite pute est prête à sortir ? »Complètement nue et exposée dans cette robe elle est heureuse de voir que son mentor apprécie sa tenue et son comportement. Paul lui dit :« Tu es vraiment belle. Pour te féliciter de ce matin, nous allons au restaurant. Nous allons prendre le métro, histoire que quelques voyeurs se rincent l’œil. »« Merci Monsieur Paul. »Albane, arrivée dans le métro, a honte d’être dans cette tenue. Les hommes se retourne sur elle, la siffle ou la traite de pute ou de salope. Cependant chaque regard, chaque remarque qu’un homme fait sur elle, l’excite. En arrivant au restaurant, elle remarque le regard de pervers du serveur. Paul est très fiér d’avoir cette jeune et jolie pute à son bras. Albane est toute rouge quand il la complimente sur sa tenue très légère. Une fois à table, Paul lui dit :« Ma chère petite salope, tu attire le regard des mâles. Je veux, quand il va revenir, que tu dise au serveur que tu es ma soumise, que tu suces à la demande et que tu te fais sodomiser régulièrement.Je suis sur qu’il appréciera ! » « Mais Monsieur Paul ne ne peux…. »Il l’interrompe sur un ton sec :« Tu dois dire et faire tout ce que veux ! » Quand le serveur revient, Paul la regarde intensément. Albane est rouge cramoisie tant la honte la taraude. Elle prend une longue inspiration et me voyant encore hésitante, Paul dit :« Tu n’as pas quelque chose à dire à notre serveur ma chérie ? »Albane se lance et bredouille au serveur :«Voilà… Monsieur Paul m’a demandé de vous dire qu’il me sodomise souvent et que si vous le souhaitez je peux vous sucer. »Le serveur marque un temps d’arrêt n’en croyant pas ses oreilles. Il regarde Paul, regarde Albane et en souriant lui dit :« Pourquoi pas. Dans 10 mn aux toilettes des hommes. »Le serveur repart avec la commande en sifflotant alors que Paul dit à sa soumise :« Tu va donner du plaisir au serveur ma chérie. Tu peux avaler, lui montrer tes seins et ton cul. Mais tu ne te fait pas sauter ! »Dix minutes après, Albane prend la direction des toilettes en regardant le serveur. Rapidement la porte s’ouvre sur le mec en livrée. Albane commence par lui montrer ses seins et sa chatte en relevant le petit bout de tissus qui est sensé être une robe.Il déboutonne son pantalon et commence à se branler. Albane se met alors à genoux et enfourne sa queue dans la bouche. Son odeur et son goût sont totalement différents de Paul. Elle sait y faire avec sa bouche et le serveur apprécie la fellation. Mais attiré par ses seins, il se met à pincer les tétons durement. Albane grimace mais s’applique sur sa fellation.Albane s’applique à le sucer et à lécher ses couilles et il ne met pas longtemps à venir. Un peu de sperme coule de son sexe, mais rien à voir avec le flot de sperme de Paul. Elle récupère les quelques gouttes, avale, remet sa petite robe et repart rejoindre son maître un peu frustrée.Paul la voit revenir en se léchant les lèvres persuadé qu’elle a aimé sucer un inconnu..«  Alors ma chérie, c’était comment ? Raconte-moi ? »« Il n’a pas une aussi grosse bite que la vôtre Monsieur Paul. Mais elle était bonne quand même. Mais il a éjaculé bien trop tôt à mon goût et pas en grande quantité, juste quelques gouttes. »Paul lui sourit gentillement en lui prenant la main.« T’es devenue en peu de temps une vraie salope. Tu avais ça en toi et je suis content de t’avoir révélé. Tu as vraiment aimé ça que je t’oblige à sucer un inconnu ? »« Oui Monsieur Paul. Merci Monsieur Paul. »Puis Paul reprend :« Tu vois, l’avantage avec ce restaurant, c’est qu’il y a des nappes qui descendent très bas. Viens me sucer sous la table petite salope. Je vais t’en donner du sperme moi ! »Albane se glisse sous la table, en essayant de ne pas se faire voir. Elle ouvre la braguette de Paul. Sa bite est déjà au garde-à-vous et Albane commence à la sucer goulûment.Le serveur apporte la note pendant qu’Albane continue sa pipe sous la table et entend Paul dire :« J’espère que vous avez apprécier la contribution de ma petite chienne ? »« Oui je vous remercie monsieur. Elle suce divinement bien. »« Parfait parfait, J’espère que l’établissement fera un geste alors ? »« Bien entendu monsieur. Votre repas est pour nous et vous pouvez revenir quand vous voulez ! »Tout en soulevant la nappe pour montrer son activité Paul répond :« C’est bien aimable. Veuillez excuser ma femelle, mais elle a la bouche pleine. C’est une insatiable de la bite comme vous pouvez le constater. »Le serveur la regarde entrain de sucer sous la table au moment où Paul lui éjacule dans la bouche. Puis, il repart à ses occupations.Une foi le membre de Paul bien propre, elle le remet dans sa culotte et ressort de dessous la table alors que Paul la complimente :« Tu t’y prend de mieux en mieux petite salope ! »« Merci Monsieur Paul. Dommage que je ne puisse pas vous bouffer l’anus. Mais votre queue était très bonne Monsieur Paul. Merci Monsieur Paul. »« Hum j’ai adoré ce repas en ta compagnie Albane. Maintenant rentrons à la maison par le métro. Il y a très souvent des frotteurs qui n’attendent que des putes comme toi. »Albane, même si elle se soumet docilement, appréhende de rencontrer de vieux vicieux dans le métro. Elle veut bien se faire tripoter mais espère qu’il ne lui demanderons pas de les sucer. Arrivés dans le wagon, Paul lui impose une place au fond du wagon et s’installe plus loin en voyeur. Albane s’en inquiète.« Vous me laissez toute seule Monsieur Paul ? »« Bah oui, qui sait, tu rencontreras peut-être ton prince charmant ! » Lui répond-il sur un ton ironique.Albane se retrouve seule dans sa tenue sexy qui ne cache pas grand chose alors que Paul s’assoie plus loin espérant qu’un vicieux vienne l’embêter. Albane n’est pas très rassuré. Les stations passent et elle se détend. Personne ne s’intéresse vraiment à elle. Juste parfois des regards furtifs la déshabille des yeux. Puis la porte du métro s’ouvre sur une bande de loubards qui aussitôt la remarque. Ils l’entoure et commence à parler d’elle de façon vicieuse. Leurs regards lubriques ne font aucun doute sur la suite des événements. Paul affiche un large sourire en voyant Albane qui le regarde avec des airs de paniques. Paul se dit :« Ah… ma petite pute balıkesir escort bayan a des clients ! »Il entend les commentaires des racailles :« Yo ! T’es trop bonne salope ! »« T’a une bouche à pipe putain ! Tu dois en sucer des kilomètres avec une gueule comme la tienne ! »Ils commencent à la peloter et Albane se raidit.Rapidement, elle se retrouve nue et les mecs sorte leurs queues. L’un d’eux lui lance :« On va t’remplir les trous chiennasse ! Tu va prendre chère pétasse ! »Ils la soulève, la mette à quatre pattes et l’un d’eux se met à l’enculer d’emblée. «  Quel cul ! Elle est bonne la pute ! »Pendant qu’un autre lui fourre la sienne dans la bouche, il dit :« Après notre passage, tu pourras plus marcher tellement on t’aura défoncé ! »Albane voudrait crier mais la queue qui lui baise la bouche l’en empêche. Il se mettent à lui claquer les fesses et les seins. Deux engins énormes, encore plus gros que celui de Paul, lui prennent la chatte et remplace l’autre dans sa bouche. Paul prend discrétement des photo et film la scène avec son smartphone pour l’envoyer directement sur les réseaux sociaux. Leurs bites lui défonce la bouche et dilate son cul et sa chatte à tour de rôle.L’une des racaille commente l’efficacité d’Albane :« Regardez-moi cette salope ! Elle suce et se fait remplir les trous par d’énormes bites sans broncher. Une vrai chienne en chaleur ! »Albane tout en se faisant secouer se dit :« Comment ai-je pue tomber si bas. Je deviens pire que ma mère. Paul me vend à ces loubards comme de la viande, comme pute pour des blacks. »Elle ne sait pas si cela l’excite la rend folle de rage et de honte. Son dressage en tout cas devenait de plus en plus intense. Tout en continuant à se faire défoncer, Albane reste dans ses pensées comme si elle se dédoublait. Elle entrain de subir un rude gangbang en public et l’autre qui regarde ça avec détachement. Elle se dit que là elle a atteint le fond. Elle ne voudrait pas que ça aille plus loin. Si ça doit continuer, je me confierais à ma mère qui comprendra, quitte à être punie par Christophe. Tour à tour ils se vident sur elle et l’abandonnent à la station suivante toute souillée et pantelante. Paul s’approche et lui renfile son semblant de robe. Il la prend par la main et couverte de sperme, ils déambules dans les couloirs du métro et la rue avant de rentrer à la maison. Heureusement pour Albane à cet heure tardive il n’y a plus grand monde. Paul dépose Albane chez elle en lui disant :«  Allez ma petite pute, il va falloir dormir. Demain., une grosse journée t’attend !  Je te laisse et fais de beaux rêves… ! » Epuisée, Albane se prend une douche avant de sombrer dans un sommeil profond.Au matin, Albane repense aux événements de la veille. Rien que d’y penser, elle est morte de honte. Comment peut-elle sortir de cette spirale. Hier,Paul la vendu comme objet sexuel à un groupe de loubards. Elle rage et pleured’impuissance. Elle n’a pas envie de devenir une pute et de se faire à nouveau baiser par ces mecs et surtout pas se faire enculer. Trop de questions se bousculent dans sa tête :« Mais que dois-je faire ? Est-ce que j’en parle à mes parents ? Oui, se serait la meilleure des choses. Ainsi, finit le calvaire. »Elle ne sait plus où elle en est. La sonnerie d’un SMS la tire de ses pensées.« Allez, au travail ma belle ! J’arrive ma petite salope, prépare-toi. Tu dois prendre ton petit déjeuner ! »Elle panique. Trop tard, il va être là dans quelques minutes. C’est maintenant ou jamais. Elle doit prendre le téléphone et appeler ses parents. Au moment où elle décroche, Paul surgit dans la maison. Elle est encore nue.« Tu téléphone à qui salope ! Viens me sucer putain ! C’est ta journée tournante aujourd’hui femelle blanche ! »Mais là, Albane n’en peut plus et se rebelle :« Non, je ne peux pas faire ça ! »Mais docile et croyant l’amadouer, elle se met à genoux et suce Paul. En fait elle est totalement accro de ce beau black.« Bien petite salope, suce moi bien c’est ça huuum que ta bouche est bonne ! Mais ton cul est-il aussi bon ? Montre-moi ton cul ! Mets-toi à quatre pattes, bien cambré, voila, relève bien ton cul que je vois ta chatte aussi ! ».Elle se met en position et elle aime ça. Quand vous pensez que dix minutes avant elle allait téléphoner à ses parents pour dénoncer les agissement de ce black vicieux. Et la voilà à sa merci sous son autorité.Il commence à lui claquer les fesses. Elle gémit et trouve ça agréable. Surtout quand il lui caresse sa fente gorgée de désir. Pour elle ça devient une drogue.« T’as vraiment un beau cul cette salope ! Et cette chatte… dégoulinante de cyprine. T’es excité de savoir que je vais t’enculer avec ma grosse tige aujourd’hui ? »« Oui, Monsieur Paul. J’suis folle de désir, prenez-moi comme une chienne… ! »« Tu veux que j’commence par quoi ? Ta chatte ou ton cul ? »«  Par ma chatte, Monsieur Paul ! »« Petite conne ! J’vais te défoncer ton petit cul, avant que les racailles avec leurs bites monstrueuses t’éclate la rondelle ! »En entendant ces paroles, Albane est morte de trouille. « Je ne veux pas qu’on m’encule. Monsieur Paul ! »Mais il ne lui demande pas son avis. Et d’un coup d’un seul, il prend un de ses tétons en le pinçant très fort.« Tu n’a rien a dire salope. Si je veux t’enculer, je t’encule ! Si je veux te livrer, je te livre ! De toute façon ton aventure dans le métro tourne déjà sur les réseaux sociaux ! »Elle n’a pas le temps de réagir que déjà il rentre dans son cul en lui lançant :« J’ vais tellement te défoncer l’cul que tu va gueuler comme une chienne ! »Malgré ses cris, il ne s’arrête pas et continue à lui donner des coups de boutoir. Elle peut sentir ses couilles taper sur son sexe tellement les coups sont forts.« Tiens prend ça m’a petite salope ! t’aimes que j’t’encule ? »« Noooon !!!! J’ai maaaal !!!!! Arrêtez Monsieur Paul !! J’ai trop mal ! »Il rigole est lui dit :« C’est pas grave ! Bientôt tu ne pourras plus t’en passer ! Tu verra quand les racailles du quartier te défonceront ! »Bizarrement la douleur s’atténue pour laisser place à une sensation de plaisir de plus en plus grandissante. Albane ne comprend pas ce qu’il lui arrive. Mais elle est en train de prendre du plaisir . Paul le sent et lui dit :«  Tu commences à aimer ça hein petite salope ? »« Oui Monsieur Paul, c’est bon… ! »Au bout de quelques minutes, il éjacule dans son anus un flot incroyable de sperme. Puis se retire et lui ordonne :« Nettoie ma bite… ! »Docilement, elle lèche presque avec délice. Le goût de son cul et de son sperme mélangé, l’exciter grave.Paul, très dominateur, ne lâche rien et lui dit :«  T’en veux encore mon sac à foutre ? »Albane qui était prête à dénoncer sont tourmenteur à ses parents, se retrouve totalement sous son emprise et s’entend dire :«  Oui, j’veux encore me faire défoncer… baisé moi encore Monsieur Paul ! »« Je vois que t’es prête pour la tournante avec les loubards de la cité,cette après midi. Tu auras des dizaines de beaux gars avec des bites monstrueuses qui te défonceront pendant des heures. Ca te plaît ? »«  Oui Monsieur Paul ! J’ai hâte de les retrouver pour qu’il me fasse tout ce que vous souhaitez…Monsieur Paul ! »En repartant, Paul lui dit :« C’est bien Albane ! Vas prendre une douche et je passe te prendre cette après midi ! »Albane, l’excitation passée, se rend dans la salle de bain en se disant :« Mais qu’est-ce qui te prend, ma fille ? J’étais prête à tout arrêter et voilà que maintenant j’ai hâte de passer à la casserole. N’importe quoi !!! Je vais me faire défoncer par de grosses queues comme un vulgaire bout de viande. Ah… je ne sais vraiment plus ou j’en suis… J’ai envie de me faire humilier et défoncer par tout les trous. Me prendre du sperme à volonté. Mais qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Ma soumission par le Directeur du lycée va me sembler une balade de plaisir désormais.»