Co-location

21 Haziran 2021 0 Yazar: sexhikayeleri

Ass

Co-locationJe viens de décrocher un job d’analyste financier sur la capitale. Je travaillerai en plein de centre de Paris et je n’ai pas envie de passer des heures dans les transports, aussi je cherche une location dans Paris même. Les loyers sont disproportionnés par rapport à ce que j’ai connu en province.Je me rabat donc sur une collocation et fait les annonces. Après plusieurs visites je trouve une collocation chez un jeune cadre qui a un grand appartement et qui loue une grande chambre avec sa propre salle de bain. Le gars, Yves , est sympa et de mon âge. Il m’explique que nous partageons le grand salon et la cuisine et chacun à sa propre intimité dans sa chambre. Ca me va , je signe illico.2 mois plus tard.Yves et moi avons sympathisé et la vie en commun s’est naturellement organisée. Souvent le soir nous regardons la télé dans le salon et discutons jusqu’à des heures impossibles. Dans l’intimité de ma chambre, je continue à assouvir mes fantasmes et me travestis régulièrement. Mon armoire s’étoffe de semaine end semaine : lingerie, bas , collants et surtout chaussures – mon fétiche principal. Le plus souvent je suis en tenue d’intérieur nuisette , kimono et toujours des bas ou des collants. Je fais pas mal d’exhibition sur le web, me masturbant avec de multiples partenaires virtuels.J’essais d’être discret et profite des absences ou es multiples sorties de Yves pour m’adonner à ces exhibitions. Yves m’a avoué être bisexuel et il m’a confié qu’il sortait avec un bel éphèbe en ce moment.Phase 1Ce soir Yves et moi regardons la télé, assis sur le grand canapé du salon. Yves est en jogging et chaussettes et moi dans mon pyjama et pieds nus. Après les actualités il apparaît que rien nous intéresse comme programme. Yves me propose de visionner un porno. J’accepte et Yves me demande si un gay porn ne me gène pas. Je lui avoue n’en avoir jamais vu et que pourquoi pas. Le film raconte les ébats de deux jeunes garçons efféminés en vacances. Je sens mon sexe durcir sous mon pyjama et géné, je jette un coup d’oeil à Yves qui a glissé sa main sous son jogging et se fait doucement plaisir. N’’en pouvant plus je glisse ma main dans mon pyjama et commence à me branler doucement. Yves, le film, tout m’excite. Dans le film, un troisième acteur arrive, il est nu mais porte des talons aiguilles rouge vif, assorti à son rouge à lèvres. Il se joint au couple. Cela m’excite et je me branle encore plus fort, Yves ne semble pas y être insensible et sort son sexe et se branle à découvert. Je fais de même et nous jouissons quasiment en même temps. On reprend notre souffle en se souriant, chacun le sexe dans la main. Yves continue à se caresser doucement en regardant mon sexe, pour l’exciter je répand doucement mon sperme sur ma tige. – Le porno gay semble t’exciter. me dit Yves- Je dois avouer que ça m’a super excité, surtout le gars en talons et rouge à lévres!Chacun de son coté nous allons nous casino şirketleri coucher.Quelques jours plus tard, Yves nous propose un nouveau porno. Même situation. Cependant le film met en scène un travesti magnifique qui en dessous sexy se fait honorer par deux minets. Cette fois ci nous sortons nos sexes bandés dès le début et nous masturbons doucement. Yves me jette souvent des coups d’oeils ambigus. Puis en souriant saisit mon sexe et commence à me branler, je me rapproche de lui et le branle à mon tour. Son sexe est doux et humide, j’adore sentir sa bite dans ma main. On regarde toujours le film mais notre attention se porte sur notre branlette mutuelle. Il me branle à merveille , alternant le rapide et le lent, il joue avec mon prépuce sur mon gland.Sur l’écran le travesti est sodomisé par un de ses amants pendant qu’il suce le second. Je sens la verge de Yves trembler et gonfler dans ma main, puis un grand jet de sperme chaud me recouvre la main. C’est à ce moment que je décharge dans la main de mon compagnon.- tu m’a branlé comme un dieu me dit Yves- toi aussi, c’était délicieux, j’adore jouir dans ta main.Phase 2C’est devenu une sorte de rituel, régulièrement nous regardons un porno en se masturbant mutuellement.Un samedi matin, je traine dans ma chambre, et réfléchit à quelle tenue féminine je vais porter pour une exhibition sur le net. En effet Yves m’a dit la veille qu’il avait un rendez-vous de bonne heure. Je l’entend se précipiter et ensuite claquer la porte de l’appartement. Je choisis une nuisette en dentelle noire et des dim-up fumés. Je chausse avec délice mes petites mules à talons en satin noir. Elles sont agrémentées d’un joli pompon de fourrure noire, et mes orteil gainés de nylon pointent de façon adorable. Mon érection est immédiate et je me retiens de me masturber. Je prends des poses devant mon miroir et imagine mes poses pour mon exhibition sur le net.Une sonnerie retentit dans l’appartement. Intrigué je sort de ma chambre et réalise que cela vient de la chambre de Yves. Notre accord tacite est que nos chambres respectives sont des sanctuaires ou l’autre ne peut pénétrer. J’hésite mais comme la sonnerie persiste je pousse la porte de la chambre de Yves. La sonnerie vient du PC de Yves, quelqu’un l’appelle sur skype. Je n’ai pas ses mots de passe et laisse donc sonner la machine.Je vois que la chambre de Yves est en désordre et qu’il est parti précipitamment ce matin. Sa penderie est entre-ouverte . Ma curiosité aidant je m’y approche, mes talons claquent sur le parquet et mon sexe est toujours aussi bandé. Je pousse la porte du placard et découvre ce que je n’avais jamais imaginé. Le bas du placard est couvert de chaussures de femmes, talons, sandales, escarpins, mules, ballerines….Je bande encore plus fort. Je fouille un peu plus et découvre de nombreuse tenues féminines adorables, de la lingerie, des bas des collants…. Je suis très agréablement casino firmalari surpris et imagine Yves dans ces tenues. C’est vrai qu’il est assez féminin, blond, imberbe, fin. Je l’imagine dans ces tenues , je m’imagine dans ces tenues.Trop excité il faut que je me caresse. Délicatement je remets tout en place et sort de la chambre de Yves pour regagner la mienne. Excité comme une puce, je me caresse devant mon miroir et je me titille l’anus avec mon plug tout rose. Ma tenue m’excite mais je peux arrêter de penser à Yves travesti et ce que nous pourrions faire.Je jouis de l’anus et j’éjacule aussitôt après. Il y a du sperme partout, sur mes bas , sur mes mules , sur le sol. C’était génial , mon anus rejette le plug humide.Toute la matinée je pense à comment mettre le sujet sur la table avec Yves. Nos masturbations sont épisodiques et jamais n’avons été plus loin. Je pense que je dois prendre l’initiative mais délicatement, doucement. J’imagine un scénario ou il me surprendrait travesti. Pas trop sexe, plutôt soft.Je décide de porter mon pyjama en satin blanc, unisexe mais féminin quand même. Pantalon très large et haut en kimono. Je vais marquer le côté féminin avec un collant chair et mes petites mules si sexy car j’en ai vu une paire similaire mais rouge, dans la penderie de Yves. Je décide de contenir mes érections avec un string blanc satiné.Me voila à attendre son retour, j’ai abandonné l’idée de mon exhibition sur le web. Vers midi, je commence à préparer des clubs sandwich, au cas ou Yves arriverait. Mes mules claquent sur le carrelage de la cuisine et cela me donne un sentiment aigu de féminité. La clé tourne dans la porte, Yves entre (enfin). Ses cheveux sont trempés, il pleut à seaux dehors.- Salut , dit il depuis l’entrée, il fait un temps de chien- Salut réponds je de la cuisine, veux tu un sandwich?- Oui, s’il te plait, mais donne moi le temps de me changer car je suis trempé;Yves passe devant la cuisine, s’arrête et semble étonné. Il me regarde des pieds à la tête …et surtout des pieds! Je fais un petit tour sur moi même en faisant claquer mes talons. Il est sans voix. Je prends l’initiative:- Désole, je pensais être seul, j’espère que je ne te choque pas trop. C’était mon secret, j’aime me travestir.- Euh, non, c’est juste que je ne m’y attendais pas. AU fait ça te vas très bien tu sais?- merci, alors je peux rester comme ça ? je ne veux rien t’imposer tu sais.- Euh, non reste comme ça , ça te vas très bien. Laisse moi 5 mn pour me changer, je suis trempé. Ensuite on mange tes sandwiches.Yves va dans sa chambre. Je finis de préparer notre déjeuner. Je fais claquer mes mules ……Je suis en train d’installer deux plateaux repas dans le salon quand j’entends des talons claquer sur le parquet. Je me retourne et aperçois Yves en kimono rouge, des bas rouges, et de jolies mules rouges, très similaires aux miennes avec un joli pompon de fourrure. güvenilir casino De plus, Yves a mis un rouge à lèvre rouge vif. Il sourit:- Surprise!! moi aussi je me travestis , et depuis longtemps. Tu vois moi aussi j’ai une petite tenue d’intérieur….- Ouah! tu es superbe, super sexy….Yves entrouvre son kimono, apparait une guêpière en dentelle rouge avec des jarretelles tendant ses bas. Un string assorti contient à peine son sexe durci.A mon tour je retire mon pantalon et découvre mes jambes et mon collant chair. Mon sexe est sorti du string et apparait sous le nylon du collant.- C’est une tenue d’intérieur, je ne me suis pas mis sexy, je comptais trainer aujourd’hui – Dis je- veux tu que je me change? viens avec moi tu choisiras ma tenue.Je prends Yves par la main et l’amène dans ma chambre. Il me caresse les fesses au passage. Je trémousse sur mes talons. Dans ma chambre j’ouvre la section de ma penderie réservée à mon fantasme. Il se penche sur ma collection de chaussures:- Génial, tu aimes autant que moi les chaussures! dit il.- Vas-y essaie , je crois qu’on fait la même pointure.Yves chausse mes escarpins aiguilles, puis mes différentes mules. Il se regarde dans la glace et son sexe es dehors et il le branle doucement. Je passe ma guêpière noire et choisis une paire de bas vintage, chair avec coutures avec talons et bouts renforcés. Je rechaussé mes mules et viens me branler à coté de Yves devant le miroir.Il me saisis le sexe, le branle doucement puis s’agenouille, et prend mon gland entre ses lèvres rouges. Je suis au paradis. il me suce juste le gland et me branle la tige.J’ai envie de le sucer moi aussi. J’invite Yves à aller sur le lit. Nous nous allongeons tête bêche et je prends son sexe dans la bouche pendant qu’il fait de même. J’adore le gout salé de sa bite que je branle en même temps. Nous avons gardé nos talons, source commune de fantasme. doucement Yves se retourne et me saisit les pieds, m’allonge sur le dos et me retire très délicatement mes petites mules, Il porte mon pied nyloné à la bouche et me suce les orteils pendant qu’il me masse doucement le pied. Je me caresse encore plus fort. Il se rapproche, écarte la ficelle de mon string et me doigte l’anus. Je me branle toujours, je suis encore dilaté du matin. Soudain il présente son sexe à l’entrée de mon petit trou,- c’est délicieux – lentement il force le passage et me pénètre d’un coup. Il prend mon sexe et le branle …..Yves joue avec mon anus, il passe juste le gland puis se retire, et ce plusieurs fois. J’ai envie qu’il me pénètre à fond, ce qu’il fait enfin. Yves me sodomise et a glissé mon sexe dans sa mule rouge et me branle avec.Je suis à limite d’exploser, je sens que Yves aussi car son sexe gonfle dans ma rondelle. Soudain , il se retire et se branle sur mes pieds qu’il a saisit d’un coup. Aussitôt un flot de sperme chaud arrose mes bas , mes orteils. Je finis par éclater dans sa mule que je trempe de sperme.Ce fut si intense qu’on reste essoufflé sur le lit sans plus pouvoir bouger.De puis ce jour, presque tous les soirs et tous les week-ends nous nous habillons en femme à la maison et finissons systématiquement dans des gouinages fétichistes.