La nouvelle voisine (1)

23 Eylül 2020 0 Yazar: sexhikayeleri

La nouvelle voisine (1)Vivant à la campagne, je n’ai jamais eu beaucoup de nouveaux voisins, mais cette période, la maison voisine de la mienne était à vendre. Elle fut rapidement vendue à un couple avec un enfant. Nos deux maisons était un peu à l’écart du village et du coup avec les nouveaux voisins sont sympathisions très rapidement. Ils venaient souvent manger chez moi et moi chez eux. Nous devenions vite amis. Quelques années plus tard, leur petite fille avait bien grandi, elle était devenue une adolescente très jolie, qui ne laissait pas les hommes indifférents et moi le premier. Je la voyais souvent avec des garçons quand ses parents n’étaient pas la journée, même si ce n’était pas très moral, je faisais souvent le voyeur quand je voyais un jeune homme arriver, j’ai donc pu voir très rapidement que cette jeune demoiselle n’avait pas froid aux yeux. Ce qui était drôle c’est le comportement qu’elle avait avec ses parents, petite fille sage, innocente, mais moi je savais bien que ce n’était pas le cas. Un soir ou nous mangions tous ensemble, mes voisins parlaient de se faire une petite semaine en amoureux, mais que pendant les vacances scolaires les prix était inabordable, alors ils me demandèrent si j’accepterai de garder Julie une petite semaine chez moi s’ils arrivaient à trouver quelque chose. Je leur dis alors qu’il fallait demander à leur fille si elle serait d’accord mais que moi ça me posait aucun problème et ils avaient déjà évoqué le sujet avec leur fille. Et donc le projet se construisit et ils finirent par partir 10 jours.Alors Julie vivait chez moi pendant ces 10 jours et je découvris une autre jeune fille, très libérée, très sensuelle, très sexy et très joueuse. Un soir elle me demanda si ça me gênais pas qu’elle passe edirne escort la soirée chez elle avec son copain mais qu’il ne faudrait pas que ses parents le sache, plaisantant je lui demandais ce que j’aurais en échange, elle aussi sur un ton provocatrice me dit « si tu veux je te fais un streap », je me mis à rire et lui dis vas-y, passe une bonne soirée tes parents n’en sauront rien.Le lendemain soir son copain arriva, je ne pus m’empêcher come souvent de faire le voyeur, et de ma maison je voyais très bien leur salon, alors avec mes petites jumelles, j’observais, les bisous les caresses et rapidement les deux cochons s’envoyèrent à l’air sur le canapé, je ne pus m’empêcher de me masturber. Après ma petite séance voyeur, je me posais devant la télé et regarda un film.Vers 2h du matin j’entendis le scoot de son copain partir et la porte de chez moi s’ouvrir, je fus surpris je pensais qu’elle dormirai avec lui la nuit et quand je lui dis « ba tu dors pas chez toi » elle me répondis avec un ton assuré « non on a fait ce qu’on avait à faire », se stoppa et ajouta « tu as bien du voir non », je fis mine de ne pas comprendre, et elle continua en disant « je sais très bien que tu me matte quand j’ai des mecs ».J’étais extrêmement gêné, elle le vu et me dit « n’est pas honte, j’aime ça et en plus c’est pour ça que je suis restée dans le salon ce soir », elle poursuivit avec un « je vais dormis je suis épuisée » elle me fit la bise et me murmura à l’oreille « bonne nuit » avec un ton très sensuel. Le lendemain la journée et la soirée se passèrent normalement, jusqu’au moment où je me coucher. J’entendis toquer à ma porte avec un « je peux entrer » je répondis oui et Julie entra, dans une tenue sexy et me dis « je te dois quelque chose je crois escort edirne », elle lança de la musique sur son téléphone et commença à danser, je lui dis qu’elle n’était pas obligée et elle me répondit « j’en ai envie, à moins que toi non », je ne répondis rien et me dit « alors allonge toi et regarde », et elle repris, dansant sensuellement et commençant son effeuillage, elle arriva au long de son streap en petite culotte et soutif, je pensais naïvement qu’elle s’arrêterait là quand elle fit tomber son soutient gorge, délivrant sa petite poitrine bien ronde et droite, elle se tourna dos à moi et fit glisser sa culotte le long de ses superbe jambes jusqu’à la retirer, mon boxer était bien gonfler et quand elle se retourna j’aperçu sa petite chatte et me demanda « alors ça t’a plu », je lui répondis alors « tu es superbe, ton corps est magnifique », elle s’approcha de moi, me fit la bise et me dit « merci », sa main se posa sur mon boxer, elle me regarda avec un petit sourire et plongea la main dedans, elle commença à me branler lentement, elle attrapa ma main et la posa entre ses cuisses et me dit « branle moi aussi », alors on commença mutuellement à se masturber, mon sexe totalement raide qu’elle avait libéré de mon boxer et sa petite chatte totalement humide.Pendant que nous nous branlions elle me lança un « tu as envie de moi ? », je lui répondis « à ton avis », elle me lança un grand sourire et « tu attends quoi alors », alors je me levais, la pris dans mes bras et l’embrassa fougueusement, d’un geste je la retournais, dos à moi et la pencha sur mon lit, je retirai mon boxer et positionna mon sexe contre le sien, et doucement je la pénétrai, je n’ai pas un gros sexe mais sa chatte était vraiment étroite, elle gémissait, je voyais ses edirne escort bayan mains agripper mes draps, je fis quelques aller-retour en elle mais j’avais envie de la voir, alors je lui demandais de se mettre sur le lit allongé sur le dos, avec un petit ton coquin elle me répondit « à vos ordres monsieur » elle savait déjà comment m’excité, alors elle se glissa sur le lit et se mis sur le dos jambes écartées, elle avait une vulves superbe, je me mis entre ses cuisses, j’embrassais ses seins qui pointaient, avec ma main je remis mon sexe sur le siens et je la pénétrais d’un coup sec, son visage se crispa et elle lâcha un petit cri, je lui demandais alors « trop fort ? » elle me dit non vas comme ça, alors je commençais à la baiser avec vigueur, elle ne retenais pas ses cris, je la sentais venir, elle allait jouir, et elle finit par exploser, gémissant très fort, j’étais assez fier de l’avoir fait jouir, on s’embrassa longuement, et juste après c’est elle qui me fit me mettre à dos sur le lit, elle se re glissa sur mon sexe en me disant « laisse toi faire », elle posa ses mains sur mon torse et commença à bouger sur ma bite, faisant de grand mouvement, rapide et brutaux, elle se baisait sur moi de façon très active, je sentais que ça montais en moi, je lui demandais de ralentir car j’allais jouir et je fus surpris quand elle me dit « te retient pas », et elle continua sur son rythme, et d’un coup je lâchais la sauce en elle, bloquant avec mes mains son corps sur le miens et en donnant des coups secs je me déversais totalement en elle, on resta comme ça quelques instants pendant qu’on s’embrassait, elle se retira de moi, laissant échapper de sa petite chatte un filet de sperme, elle s’étala ensuite à côté de moi en me disant « depuis le temps que j’en avais envie », elle se colla ensuite à moi en me demandant si elle pouvait rester dormir avec moi, j’éteignis ma petite lampe, la pris dans mes bras et je lui dis « oui reste avec moi j’en ai pas fini avec toi »